top of page

Pourquoi j’ai atterri en prison…



Lors d’un atelier avec des détenus récemment libérés et en cours de réinsertion, je fus sidérée par la découverte que fit Smaïl : « Ah, mais je sais pourquoi j’ai atterri en prison !...

C’est que je suis trop gentil ! Je ne sais pas dire non. Je me suis laissé embarquer dans des coups foireux (dont un braquage de banque à mains armées, je précise), sans oser me désolidariser des gens que je fréquentais. Je comprends maintenant que si je veux changer de vie, je vais devoir apprendre à arrêter d’être gentil, à m’affirmer. »


Smaïl venait de découvrir le concept de l’ombre. Qu’est-ce que l’ombre ?


L’ombre c’est tout ce que nous avons refoulé par souci d’adaptation à notre milieu. Tout

au long de notre existence nous avons développé des traits de caractère qui nous paraissaient valables ou acceptables par les personnes qui jouaient une influence sur nous (nos parents, éducateurs, camarades…). Nous avons forgé une « persona », ce que nous aimons montrer de nous, un moi idéal, qui répond à notre besoin d’être aimé, ou au moins d’être accepté ou admiré. A notre insu, il s’est développé dans notre inconscient, le revers de cette persona : un vaste monde souterrain, souvent effrayant et pourtant recelant d’immenses richesses. Pour Smaïl, l’affirmation de soi était confondue avec un manque de gentillesse, et même parfois à de la méchanceté. Gentillesse dans la persona, méchanceté dans l’ombre, voilà deux forces, encore opposées en lui, qui demandaient à être réunies pour une plus grande harmonie de toute sa personne.

Le danger que nous courons à refuser de voir en nous ces parties obscures qui ont tant besoin d’être reconnues puis accueillies, c’est de nous laisser déborder par elles. Si par exemple je refuse de ressentir la colère en la réprimant, elle surgira de façon sauvage, explosant et faisant bien des dégâts autour de moi !

Si je ne m’occupe pas de mon ombre, c’est elle qui s’occupera de moi.

En nous, réside le meilleur et le pire et nous avons à embrasser tout ce que nous sommes.

C’est un travail de vérité qui nous attend, pour notre plein épanouissement car apprivoiser notre ombre nous rend plus libres.

Comments


Featured Posts
Check back soon
Once posts are published, you’ll see them here.
Recent Posts
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic
bottom of page